Digital Auto Report 2018

05/12/18

La 7e édition du rapport annuel Digital Auto Report s’est penchée sur les États-Unis, l’Europe et la Chine.

Cette étude quantitative du marché, qui s’appuie sur des recherches approfondies ainsi que sur des entretiens menés avec les principaux dirigeants de l’industrie, montre que la révolution de la mobilité approche et que les équipementiers doivent s’imposer.

  • Le marché des véhicules partagés à la demande (« mobilité en tant que service », MaaS) atteindra 1 400 milliards USD aux États-Unis, dans l’UE et la Chine d’ici à 2030.
  • Le marché de la MaaS aux États-Unis passera de 47 à 250 milliards USD entre 2017 et 2025, mais sera nettement distancé par la Chine d’ici à 2030.
  • La rentabilité des services de mobilité compensera la baisse des ventes de véhicules : la MaaS représentera 22 % du chiffre d’affaires de l’industrie d’ici à 2030, et 30 % de ses bénéfices, contre 38 % et 26 % respectivement pour les ventes de véhicules neufs.
  • Les millennials (plus de 50 % de la population mondiale) exigent une expérience de la mobilité qui soit à la fois personnelle, intégrée en toute fluidité, multimodale et à la demande. Les Européens sont 47 % et les Chinois, 79 % à envisager de se défaire de leur voiture individuelle le jour où les robotaxis seront disponibles à un prix concurrentiel.
  • D’ici à 2022 environ, 100 % des véhicules neufs seront connectés. Les premiers véhicules autonomes de type L4 seront déployés dans des cas bien précis à partir de 2021.
  • C’est toutefois plus la politique que la technologie qui dictera le rythme du changement :
    • les Etats ont beaucoup à perdre en Occident (recettes fiscales sur les carburants, emploi dans le secteur manufacturier et contrôle des systèmes de transport) et beaucoup à gagner en Orient (réduction du smog, leadership pour la technologie des batteries)
    • les États-Unis sont plus favorables à la régulation autonome, ce qui est un point de vue partagé par les Etats de l’UE de manière progressive, du fait des différences entre leurs cadres réglementaires
  • L’interdiction au niveau local des moteurs thermiques dans les grandes villes, les exemptions fiscales et l’imposition de quotas de véhicules électriques accélèrent la transition vers la conduite électrique. Les véhicules électriques resteront minoritaires jusqu’en 2030, année où ils atteindront 50 % en Chine, 44 % dans les pays de l’EU et 20 % aux États-Unis.

{{filterContent.facetedTitle}}

{{contentList.loadingText}}

Contactez nous

Arnaud De Vries

Arnaud De Vries

Directeur, Strategy& France

Suivez-nous !