L’AutoIndex Strategy&: La reprise ralentit au 3ème semestre 2014

Si l’on se réfère aux trois indicateurs majeurs de la newsletter trimestrielle l’AutoIndex, la reprise amorcée au cours des 6 derniers mois a marqué le pas: ralentissement de la croissance de la demande, léger rebond de la production et diminution drastique de la capitalisation des acteurs de l’automobile. Néanmoins, cette analyse est tempérée par la tendance de long terme qui révèle que le secteur reprend des couleurs depuis 2013 (+4,7%) et qui anticipe une reprise plus vigoureuse en 2015.

Show transcript

L’AutoIndex Strategy& La reprise ralentit au 3ème semestre 2014

Contacts

A propos des auteurs

Paris Richard Parkin Vice-Président +33-1-44-34-30-47 rich.parkin @strategyand.pwc.com Cédric Sevin Directeur de Projet +33-1-44-34-31-51 cedric.sevin @strategyand.pwc.com

Richard Parkin est Vice-Président en charge du secteur automobile en Europe et Directeur Général du bureau de Paris. Il est expert des marchés de l’automobile (voitures particulières, véhicules utilitaires, pièces détachées...), des véhicules industriels et des engins de travaux publics. Il accompagne et conseille les dirigeants d’entreprises du secteur sur toutes leurs problématiques stratégiques (marketing, ventes, distribution, pricing, financement...). Cédric Sevin est Directeur de Projet au sein de Strategy&. Il accompagne les distributeurs, constructeurs et équipementiers de l’industrie dans la définition et la mise en place de leur stratégie de croissance.

2

Strategy&

L’AutoIndex Strategy& : l’indice de la santé de l’industrie automobile française
Pour contribuer à l’analyse de la santé de l’industrie automobile française, Strategy& (anciennement Booz & Company), membre du réseau PwC, a élaboré un indice composite inédit qui permet de mesurer chaque trimestre l’état du secteur en France. Cet indice comprend 3 composantes essentielles: • Le marché de l’automobile en France en valeur : ventes de véhicules neufs de véhicules d’occasion, de financement, d’entretien et de réparation. • La production de l’industrie automobile en France en valeur : production de véhicules ainsi que de pièces et équipements. • La capitalisation boursière des acteurs de l’automobile cotés à Paris. L’AutoIndex est actualisé tous les trimestres et permet de suivre sous 3 éclairages différents l’évolution du secteur automobile en France. Pour plus de précisions concernant la méthodologie de l’AutoIndex cf. p. 10.

Le chiffre du semestre: L’indice de la santé du secteur automobile en France a connu son premier recul depuis 2013 (-1,3%) sur le dernier trimestre: • Une croissance de la demande qui marque le pas (+0,5%) • Une poursuite de la reprise de la production (+2,5%) • Une baisse de la capitalisation boursière (-12%) Néanmoins, la tendance reste marquée par une croissance du secteur avec une augmentation de 4,7% de l’indice depuis fin 2013.

Strategy&

3

L’AutoIndex Strategy& illustre et interprète l’évolution de la santé de l’industrie automobile en France. A noter : l’indice du 3ème trimestre 2014 confirme l’amélioration de la santé de l’industrie automobile française (105 vs 100 à fin 2013) et représente une hausse de 4,7% depuis la fin 2013. Bien que modeste, cette amélioration s’explique par les indicateurs suivants: • La valeur de la demande sur le marché automobile français a légèrement augmenté (+1,7% depuis fin 2013) • La production en France (véhicules neufs ainsi que pièces et équipements) a enclenché une reprise (+6,1% depuis fin 2013) • La capitalisation de l’industrie automobile française est en forte progression (+9% depuis fin 2013) Nous prévoyons en 2014 une augmentation de 1,7% du volume des ventes et une croissance plus forte en 2015 (+3,3% ), ainsi qu’une hausse des volumes de production de 8,4% en 2014 et 1,4% en 2015.

Graphique 1 L’indice agrégé de l’industrie automobile en France (AutoIndex)

Base 100 = moyenne 2008-2012, sur 12 mois glissants; méthodologie détaillée en page 10 119 99 3 74 2 44 46 47 15 99 6 96 10 41 105 13 103 9 97 12 42 98 17 100 17 +4.7% 106 21 106 21 105 19 Capitalisation

57

63

50

45

47

39

39

41

41

42

Production

28 1980

38 1990

41 2000

43 2008

45

44

43 Q3 2013

43 Q4 2013

43 Q1 2014

44 Q2 2014

44 Q3 2014

Demande

2009

2010

2011 2012

Sources : INSEE, CCFA, l’Argus de l’automobile, PwC Autofacts,, Bloomberg, analyses Strategy&

4

Strategy&

Analyse des différentes composantes du baromètre
Valeur de la demande sur le marché français: +1,7% depuis fin 2013, +0,5% sur le dernier trimestre L’indice de la demande sur le marché automobile français (VN, VO, pièces & service, financement) a légèrement augmenté par rapport au dernier trimestre 2013 (80 vs. 78,6), tiré par une croissance des ventes de véhicules neufs de 2,3% en valeur. Toutefois, le marché automobile en France reste toujours bien inférieur au pic de 2011.

Graphique 2 Valeur de la demande sur le marché automobile en France

En milliards d’euros – en € 2012, sur 12 mois glissants 82 84 86 +1.7% 79 78 79 79 80 80 Interêts financement 3 ans Marge Ventes VO CA Pièces & Service

69 51 10 48 13

15 74 15

79

17

17

17

17

17

16

16

16

16

16

35

49

50

54

55

57

51

49

50

50

51

51

CA Ventes VN

1980

1990

2000

2008

2009

2010

2011 2012

Q3 2013

Q4 2013

Q1 2014

Q2 2014

Q3 2014

Note: Les taux de financement sont supposés fixes afin de neutraliser l’effet de l’inflation Sources : CCFA, l’Argus de l’automobile, INSEE, analyses Strategy&

Strategy&

5

Les marchés de l’occasion, ainsi que celui des pièces détachées et de l’entretien ont joué leur rôle d’amortisseur, avec un parc automobile qui a continué à augmenter malgré la baisse des ventes. Une reprise timide des immatriculations : +1,5% depuis fin 2013, +0,1% sur le dernier trimestre En raison du contexte économique, le nombre d’immatriculations de véhicules légers (voitures + utilitaires) s’est nettement dégradé de 2011 à 2013 pour atteindre des niveaux historiquement bas à 2,16 millions en 2013. Le volume des ventes est en redressement depuis bien que la croissance ait ralenti au dernier trimestre. Ce retour à la croissance du secteur automobile sera conditionné à la reprise économique générale, à une amélioration de la confiance des ménages, et à la nécessité de remplacer un parc automobile vieillissant (âge moyen de 8,5 ans au 1er janvier 2014 vs. 7,3 ans en 2000).

Graphique 3 Le marché des véhicules neufs (voitures + utilitaires légers)

Immatriculations en France en million d’unités, et prix moyen en € 2012 (k€), sur 12 mois glissants
Immatriculations (Mn)

3,0 2,5 2,0 1,5 1,0 0,5 0,0

2,73 2,15

2,55

2,51

2,64

2,67

2,63 2,28 2,14 2,16

+1,5% 2,17 2,19

Prix moyen K€ 2012 45 40 2,19 35 30 25 20 15 10 5 0

1980

1990

2000

2008

2009

2010

2011

2012

Q3 2013

Q4 2013

Q1 2014

Q2 2014

Q3 2014

Prix moyen d’une voiture (k€ 2012) Sources : CCFA, PwC Autofacts, analyses Strategy& Registration volumes

6

Strategy&

Valeur de la production automobile en France: + 6,1% depuis fin 2013, +2,5% sur le dernier trimestre La valeur de la production automobile en France, qui avait fortement diminué depuis 2000, est remontée à 50 milliards d’Euros. La production de véhicules en France a atteint 1,86 millions d’unités sur les 12 derniers mois. Sur les 9 premiers mois de 2014 (vs. 2013), la production de PSA & Renault en France a augmenté de 9% (+93,000 unités), portée par une demande pour les modèles produits en France : • PSA s’est engagé dans le cadre de son plan social à augmenter sa production en France en la portant à 1 million de véhicules (vs. 940 000 unités en 2013), et a lancé avec succès une 2008 produite uniquement à Mulhouse, dont les ventes devraient atteindre 155 000 unités en 2014. • De son côté, Renault s’est engagé dans ses accords de compétitivité à augmenter sa production en France à 710 000 unités en 2016 (vs. 506 000 en 2013), avec la localisation d’une partie de la production de la Nissan Micra à Flins où 120-130 000 unités devraient être produites à l’horizon 2016. La production automobile en France devrait poursuivre ce mouvement à la hausse dans la foulée de la reprise des ventes prévue en Europe de l’Ouest. Nous prévoyons une croissance du volume de production de véhicules en France de 8,4% en 2014 et 1,4% en 2015

Graphique 4 Production en France – Valeur et volume de production de l’industrie automobile

Valeurs en milliards d’euros de 2012 et volume en million d’unités, sur 12 mois glissants 3,87 2,94 53 13 40 69 13 56 76 23 54 60 17 43 3,35 2,57 2,05 49 15 34 2,23 54 16 38 2,24 56 16 40 1,97 51 14 37 1,72 46 14 33 1,75 47 14 34

+6,3% 1,83 1,82 1,86 (volume, million units) +6,1% 50 Production of parts and 49 49 14 equipment (value) 14 14 35 35 36 Production of vehicles
(value) Production of vehicle

1980 1990 2000 2008 2009 2010 2011 2012 Q3/13 Q4/13 Q1/14 Q2/14 Q3/14
Sources : CCFA, PwC Autofacts, analyses Strategy&

Strategy&

7

Valorisation de l’industrie automobile française (capitalisation) : +9% depuis fin 2013, -12% sur le dernier trimestre La capitalisation boursière des entreprises automobiles françaises (constructeurs et équipementiers) est en forte progression depuis fin 2011, et reste en progression depuis fin 2013 (+9%). Néanmoins, nous observons un recul de la capitalisation au 3ème trimestre (-12%), en particulier chez Renault et Michelin, alors que le CAC 40 est resté stable (-0.1%), révélant par là-même des attentes moins fortes en terme de croissance et de performance financière du secteur automobile. A l’exception de PSA (qui a procédé à une augmentation de capital), la capitalisation des autres acteurs de l’industrie automobile est restée stable depuis fin 2013 (+0%), alors que l’indice CAC 40 a progressé de 3% sur la même période. La capitalisation de Renault et PSA reste encore bien en-dessous de celle de 2007, alors que celle des quatre grands équipementiers français (Michelin, Valeo, Faurecia, Plastic Omnium) a beaucoup progressé et pèse maintenant plus que celle des constructeurs français

Synthèse L’AutoIndex Strategy& du secteur automobile français s’est ralentie au 3ème trimestre 2014. Ce phénomène est essentiellement dû à : • une croissance faible de la demande et une reprise timide • une reprise continue de la production automobile en France avec toutefois un niveau bas de production hexagonale (toujours moins de 2 millions d’unités) • une baisse de la capitalisation des grands acteurs français Les volumes de ventes en France devraient connaître une croissance modérée sur l’année 2014 (+1,7%), tandis que la production automobile en France va reprendre plus fortement (+8,4%) sur 2014.

8

Strategy&

Graphique 5 Capitalisation boursière de l’industrie automobile française

Entreprises cotées à la bourse de Paris, valorisation à la fin de la période – en € 2012 +9% 59 2 48 3 2 37 12 14 29 2 6 6 29 10 6 3 5 6 16 16 3 6 11 10 8 8 13 8 17 12 17 21 19 17 Renault 2 3 7 24 2 13 33 3 15 14 5 4 48 3 3 6 3 17 16 14 Michelin 59 4 4 8 5 60 4 3 8 52 3 3 7 8

Others Plastic Omnium Faurecia Valeo PSA

13 42 5

8

2 1980 1990 2000 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 2013 2013 2014 2014 2014
Sources : Bloomberg, analyses Strategy&

Strategy&

9

Précisions méthodologiques

L’AutoIndex Strategy& est un indice en base 100 (correspondant à la moyenne 2008-2012). Les valeurs utilisées sont actualisées en € de 2012 (corrigées de l’inflation). L’indice est une pondération de chacune des trois composantes utilisées :

Graphique 6 Méthodologie de l’indice Strategy&

2 – Valeur de la productionde l’industrie automobile en France · Valeur de la production de véhicules : Volume de production * Valeur moyenne en € 2012 · Valeur de la production de pièces et équipements : Indice INSEE, ramené en € 2012

1 – Valeur de la demande sur le marché de l’automobile en France · CA véhicules neufs : Volume * Prix moyen en € 2012 · Marge sur les véhicules d’occasion : Marge moyenne * Prix moyen € 2012 * Volume · CA pour les pièces et réparations : Indice INSEE, ramené en € 2012 · Intérêts sur le financement de véhicules : aux d’intérêt sur 3 ans * CA Marché VN * Pénétration moyenne

3 – Valorisation financière de l’industrie automobile Française · Capitalisation boursière de l'industrie automobile française en € 2012

Indice Strategy&
Source : analyses Strategy&

10

Strategy&

1. La valeur de la demande sur le marché automobile français compte pour 45 % de l’indice global et recouvre 4 dimensions essentielles actualisées en Euros 2012 : le chiffre d’affaires pour les véhicules neufs, la marge réalisée sur les véhicules d’occasion, le chiffre d’affaires pour les pièces et réparations, les intérêts sur 3 ans du financement des véhicules neufs. 2. La valeur de la production de l’industrie automobile en France (45 % de l’indice global) regroupe la valeur de la production de véhicules ainsi que la valeur de la production de pièces et équipements, actualisées en Euros 2012. 3. La valorisation financière de l’industrie automobile en France représente 10 % de l’indice total et suit la capitalisation boursière des entreprises cotées du secteur.

Strategy&

11

We are a global team of practical strategists, committed to helping you seize essential advantage by working alongside you to solve your toughest problems, and capture your greatest opportunities.

This means helping you undertake complicated, risky change. Our heritage of working on clients’ toughest problems, combined with the breadth and depth of the PwC network, means that we deliver speed, certainty, and impact.

Whether it’s devising a corporate strategy or building capabilities by transforming functions and business units, we’ll help you create the value you’re looking for. We are a member of the PwC network of firms in 157

countries with more than 195,000 people committed to delivering quality in assurance, tax, and advisory services. Tell us what matters to you and find out more by visiting us at www.strategyand.pwc.com

www.strategyand.pwc.com
© 2014 PwC. All rights reserved. PwC refers to the PwC network and/or one or more of its member firms, each of which is a separate legal entity. Please see www.pwc.com/structure for further details. Disclaimer: This content is general information purposes only, and should not be used as a substitute for consultation with professional advisors.